Imprimer
Catégorie : Notes de lecture Vie et Sciences de l'Entreprise 199

La prédiction de l'auteure (directrice de l'IFRAP) est d'autant plus accablante qu'elle est réaliste et globale. Elle dresse en effet un bilan sans concession de la gouvernance administrative, économique et fiscale de la France. Elle dénonce trois types de dysfonctionnements: l'empilement (360 impôts et taxes, 5,3 millions d'agents publics, 36 769 communes, 700 milliards € de charges sociales…), les dérives (618 000 élus, 100 000 mandats paritaires, 300 corps d’État, 5 millions de chômeurs, 2 millions de jours de grève par an…) et la complexité des systèmes (400 000 normes, 10 500 lois, 3.500 pages de code du travail, 37 régimes de retraite…). La France fait bien figure d'exception, mais non pour son modèle social ou culturel, mais pour sa pléthore administrative, son «mille-feuille territorial », sa frénésie fiscale, sa myopie syndicale… Ce réquisitoire interpelle le lecteur qui s'interroge sur les causes du phénomène : est-il plutôt dû à une absence de volonté politique, à une pratique généralisée du clientélisme, à une culture déviante du service public, à une survivance du féodalisme...? L'auteure se garde de répondre à une telle question et d'en attribuer la responsabilité à un parti politique. Elle propose (curieusement en annexe de l'ouvrage !) un vaste programme destiné à repositionner la France (dès 2022 ?) dans le peloton de tête des économies performantes. L'ouvrage devrait bénéficier du lectorat des 618 000 élus français et de leurs millions d'électeurs.