Font Size

Cpanel

VSE 202 Capital Humain

Retour sur la notion de capital humain individuel des jeunes à travers l’investissement en formation initiale et l’insertion professionnelle en France

Résumé :

Dans un contexte spécifique de crise économique prolongée, de difficultés d’accès à l’emploi des jeunes et ce malgré l’injonction de professionnalisation de l’enseignement supérieur, notre contribution revisite la notion de capital humain à travers l’exploration de certains liens entre investissement en formation initiale et l’insertion professionnelle des jeunes en France aujourd'hui. La pertinence de la théorie du capital humain est remise en question par l’approche de la sélection. Notre contribution à ce débat porte notamment sur l’impact de l’obtention (ou non) du diplôme sur l’insertion professionnelle, l’accès à une fonction managériale ou à un statut cadre dans les trois années suivant ladite formation. Nos résultats montrent notamment que, pour les niveaux inférieurs au bac, l’obtention du diplôme ainsi que l’origine sociale sont des facteurs clivant de l’insertion. Des formations plus longues et reconnues sont mieux valorisée sur le marché de l'emploi, quelle que soit l’origine sociale ou l’obtention du diplôme. Néanmoins, le taux d’insertion ne progresse pas linéairement avec le nombre d’années d’études : le bachelier général de 2010 est moins bien inséré en 2013 qu'un sortant de formation professionnelle CAP/BEP, voire qu’un bachelier professionnel.

Mots clés : Capital humain, formation initiale, mobilité organisationnelle/géographique, niveau de responsabilités dans l’emploi, stabilité en emploi.

Abstract:

In the current context of a prolonged economic crisis and the employment challenges the youth faces, despite the politicians’ demands for professionalizing higher education, our contribution revisits the notion of human capital through both the investment in initial training and the professional integration of the youth in France today. Indeed, the relevance of the human capital theory is put into question by the so-called ‘selection approach’. Our contribution to this debate includes the impact of obtaining (or not) the diploma on the professional integration and the access to a managerial function or to an executive status three years after graduation. Our results show that for the secondary school graduates, both graduation and the social origins have a strong effect on professional integration. Longer education in recognized fields is better valued on the labor market, regardless of the social background or the degrees taken. Nevertheless, the professional integration rate does not progress linearly with the number of years of study: the holder of a “general baccalaureate” in 2010 is less well integrated in 2013 than the one holding a vocational diploma (CAP / BEP) or even a professional baccalaureate.

Keywords: Human capital, initial training, organizational or geographic mobility, level of responsibility in employment, stability in employment.

Par Anne Goujon Belghit
Maître de Conférences, IAE Bordeaux
Par Marina Bourgain
Enseignant-Chercheur, Groupe ESC Clermont
Par Adeline Gilson
Maître de Conférences, Université François Rabelais de Tours

Consulter cet article

Vous êtes ici : VSE 202 Retour sur la notion de capital humain individuel des jeunes à travers l’investissement en formation initiale et l’insertion professionnelle en France