Font Size

Cpanel

VSE 190 - Prix de thèse 2011

Stratégies et gouvernance des fonds de pension

Cette thèse vise à comprendre les investisseurs à long terme sous l’angle de leur allocation stratégique, en se focalisant notamment sur les stratégies des fonds de pension américains. Son point de départ est un paradoxe du capitalisme mondial contemporain : il existe en effet un manque d’investissement de long terme malgré l’essor d’acteurs financiers potentiellement à long terme. Pour idée, la Caisse des Dépôts et Consignations estime que les investisseurs à long terme potentiels représentent 30 trillions de dollars alors que l’Investissement à long terme n’est seulement que de 7 trillions de dollars. Ce manque d’investissement est structurel de par la baisse de l’investissement public.

Cet écart représente un défi majeur, car il existe un besoin de financement à long terme aussi bien dans les pays développés qu’émergents. Dans les pays développés, les besoins d’investissement structurants sont liés à la stimulation d’une croissance à long terme. Il est nécessaire d’adapter l’appareil productif au vieillissement de la population et au changement climatique, en finançant des projets liés à différents domaines : énergie, innovation, croissance des PME, universités et recherche… Dans les régions émergentes, les investissements de long terme sont liés à leur mode de croissance. Autrement dit, ces investissements sont indispensables à leur rattrapage des niveaux de vie occidentaux. Mais le vieillissement progressif de leur population va entraîner la mise en place de politiques sociales et l’instauration de systèmes de retraite obligatoire. Le financement de ces retraites devrait, en grande partie, se faire par capitalisation. Aussi, les investisseurs institutionnels vont être appelés à se développer, notamment au travers de la création de fonds de pension, de par cette accumulation potentielle de montants d’épargne collective substantiels.

Vous êtes ici : VSE 190 Stratégies et gouvernance des fonds de pension