Font Size

Cpanel

VSE 183-184 - Vie et Sciences de l'Entreprise

Notes de lecture

L’ouvrage collectif, coordonné par Bernd Balkenhol, responsable de la finance solidaire au Bureau International du Travail, nous éclaire sur les multiples dimensions de la microfinance, dont bénéficient désormais10% de la population mondiale vivant avec moins de 1$ par jour. Près de 10 000 institutions de microfinance (IMF) favorisent la survie de plus de 130 millions de ménages. La microfinance mondiale couvre environ 40 milliards $ de dépôts et distribue 50 milliards de petits prêts. Les chercheurs et les praticiens qui ont participé à la rédaction de l’ouvrage s’efforcent de répondre aux principales questions posées par ce phénomène  encouragé par Sen et Stiglitz (prix Nobel d’économie). Les IMF peuvent-elles atteindre des performances à la fois sociales et financières ? Quelles sont les bonnes pratiques des IMF ? Le micro-crédit contribue-t-il réellement à réduire les inégalités ou à accroître le surendettement des ménages les plus pauvres ? Certains taux pratiqués sont-ils usuraires ? Les IMF doivent-elles bénéficier de subventions publiques et/ou d’aides en nature ? Les travaux présentés puisent notamment leurs sources dans le Micro Banking Bulletin et dans le Microfinance Information eXchange. Un ouvrage de référence sur une grande problématique contemporaine !.

Bernd Balkenhol (dir.)
PUF, 2009, 359 p.

Le dernier ouvrage d’Hubert de La Bruslerie (professeur à l’Université Paris-Dauphine) éclaire d’une lumière nouvelle la nature de l’entreprise considérée comme un « nœud de contrats ». L’auteur montre l’importance et la diversité des contrats liant l’entreprise à ses diverses parties prenantes, notamment à ses actionnaires et ses préteurs. Il est ainsi conduit à analyser les contrats d’incitation des dirigeants et de contrôle par les actionnaires, les contrats implicites entre actionnaires, la contractualisation des prises de contrôle des entreprises…Le livre est articulé autour de six grands thèmes: les représentations de l’entreprise, les apporteurs de capitaux et la gouvernance de l’entreprise, le processus de décision, le processus de contractualisation économique, le jeu des contrats implicites, les règles et les logiques juridiques applicables aux contrats. La démonstration est solidement argumentée, finement développée, rédigée dans un style convaincant, illustré d’exemples tirés de l’actualité récente et documenté aux meilleures sources. Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres que le lecteur découvrira au fil des pages, il mérite toute notre attention.

Hubert de La Bruslerie
Economica, 2010, 385 pages.

Le livre d’Hervé Devillé, docteur es sciences économiques et professeur à l’Université Catholique de Lille, mérite une attention particulière parmi les nombreuses publications consacrées au développement durable. Il présente en effet les approches théoriques et les modèles économiques (dont ceux de plusieurs prix Nobel) du développement durable, du principe de précaution, du développement soutenable et de l’économie de l’environnement. Il compare les effets économiques et sociaux des divers instruments de politique publique de l’environnement et de management des entreprises socialement responsables. Il développe une réflexion originale sur la compatibilité entre la croissance économique et la protection de l’environnement. La lecture est d’autant plus stimulante que l’ouvrage est solidement construit (en 8 chapitres), clairement rédigé, richement illustré (de 65 schémas et tableaux) et abondamment documenté (avec une centaine de références).

Hervé Devillé
Editions L’Harmattan, 2009, 295 pages, 29€

L’ouvrage restitue les actes d’un colloque sur la compétitivité des territoires. Les échanges mettent en lumière les divers aspects – parfois méconnus – du phénomène de localisation des entreprises et notamment, de « glocalisation » des groupes internationaux. Ils contribuent à mieux identifier et mesurer les sources d’avantage compétitif des différentes formes d’espaces productifs : districts industriels, technopoles, systèmes productifs locaux, clusters, pôles de compétitivité, réseaux d’entreprises… Ils abordent plusieurs thèmes fondamentaux de la nouvelle économie territoriale : l’histoire, la gouvernance, les déterminants de la compétitivité, les facteurs d’attraction, les types d’organisation, les conditions de développement, les indicateurs de mesure des performances, la gestion des compétences de ces différentes zones. L’ouvrage est illustré de plusieurs études de cas de clusters, pôles de compétitivité et réseaux d’entreprises. Il est complété par d’utiles références bibliographiques.

M.Bousseta, M.Ezznati
L’Harmattan, 2010, 225 pages

Jean-Charles Mathé (professeur des universités) retrace l’histoire de 20 entreprises qui ont révolutionné le monde économique et social de la fin du 20e siècle et du début du 21e siècle. Ces entreprises exercent principalement leurs activités dans les secteurs de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications. Elles ont contribué à profondément modifier les modes de vie des acteurs économiques et des citoyens. Trois critères - la technologie, l’innovation et la vision du futur - ont été retenus par l’auteur afin de sélectionner 12 groupes américains (IBM, HP, Texas Instruments, Apple, Dell, Intel, Microsoft, Sun, Oracle, Cisco, Yahoo, Google), 4 européens (Nokia, Philips, Tetra Pak, Virgin) et 4 asiatiques (Nintendo, Samsung, Sony, Casio). L’auteur dresse une cartographie des rapports de concurrence et des liens de coopération entre ces entreprises. Pour chaque cas, il retrace l’histoire, présente la stratégie, dégage la situation concurrentielle, analyse les performances, et propose des thèmes de discussion. Ces analyses sont étayées par des concepts et des modèles conçus par les principaux théoriciens du management.

Jean-Charles Mathé
L’Harmattan, 2010, 212 pages

Vous êtes ici : VSE 183-184 Notes de lecture