Font Size

Cpanel

VSE 183-184 - Vie et Sciences de l'Entreprise

Amélioration de l'efficacité énergétique et environnement en Chine

Résumé :

La dégradation actuelle de l’environnement en Chine provient en grande partie de la dépendance massive aux sources d’énergie polluantes (charbon, biomasse traditionnelle et pétrole). A présent, la Chine est le premier émetteur mondial de dioxyde de carbone, et la pollution de l’air entraîne des pertes de PIB allant de 2 à 7 % par an en fonction des études. Afin de réduire le niveau de la pollution, on peut, soit améliorer les technologies utilisées, soit réduire la part des énergies polluantes. Les technologies chinoises sont, pour l’instant, moins efficaces que celles utilisées dans les pays développés et le mix énergétique est principalement composé de sources polluantes. Ainsi, ils représentent tous deux d’importants potentiels de réduction d’émissions. Cet article s’intéresse au lien entre diversification, efficacité énergétique dans le secteur électrique et émissions par tête, et montre que les émissions sont négativement corrélées à la diversification du mix énergétique et à l’efficacité du secteur électrique. Cela place de fait ces deux solutions comme des stratégies viables pour lutter contre la pollution.

Mots clés : Emissions de dioxyde de carbone, modèle à correction d’erreurs, indice Shannon-Wiener, efficacité de la production électrique

Abstract:

Massive reliance on polluting sources of energy (coal, traditional biomass and oil) has damaged the environment in China over years. Now, China is the world’s first carbon dioxide emitter and air pollution represents between 2 and 7 percent of loss of Gross Domestic Product per year, depending on the studies chosen. In order to reduce the level of pollution, one can either enhance the technology in use or reduce the share of polluting fuels in the energy mix. Indeed, current Chinese technologies are far less efficient than those of developed countries and the energy mix is massively composed of polluting sources of energy. So, they both represent huge potential savings. This article enquires the link between diversification, efficiency in the power sector and the per capita emissions and shows that emissions are negatively correlated to a diversification of the energy mix as well as an improvement of power generating technologies. Hence, it justifies the diversification of the energy mix and technology improvement as viable strategies to tackle pollution.

Keywords : China, carbon dioxide emissions, error correction model, Shannon-Wiener index, efficiency of power generation

INTRODUCTION

La qualité de l’environnement chinois est précaire et l’actuelle tendance de développement du pays est un point d’inquiétude. En raison de son importante dépendance au charbon (ainsi qu’à sa consommation de pétrole et de biomasse), l’environnement est impacté à trois niveaux. La pollution globale est caractérisée par le changement climatique, la régionale par les pluies acides tandis que la locale correspond à la pollution de l’air ou de l’eau dans une zone géographique précise.

La question est donc de savoir comment réduire les émissions de polluants provenant du secteur énergétique dans ce pays.

L’amélioration des performances environnementales de tout système électrique provient de trois canaux : changement de fuels, amélioration de l’efficacité et contrôle des émissions (AIE, 2006a). Kroeze et al. (2004), CIAB (2005) ou l’AIE (2006c) ont analysé les gains attendus d’une augmentation de l’efficacité moyenne du secteur électrique. Par exemple, le CIAB (2005) estime que la Chine pourrait réduire de 127,6 millions de tonnes ses émissions annuelles de CO2 en gagnant 3 points d‘efficacité. D’autres auteurs évaluent le montant des émissions qui pourrait être réduit grâce à la diversification du mix énergétique. Logan et Dongkun (1999) trouvent que si le gaz naturel représentait 9 % du mix énergétique chinois en 2020 alors les émissions de CO2 seraient réduites de 69,7 millions de tonnes par an.

Le but de ce papier est d’apporter une validation empirique à ces deux idées, c’est-à-dire de démontrer, à l’aide d’un modèle économétrique, qu’une amélioration des techniques de production électrique ou qu’un mix énergétique plus diversifié peut réduire les émissions de gaz polluants (CO2 dans notre cas) provenant du secteur électrique, en Chine. Après avoir décrit l’état de la dégradation environnementale en Chine, nous détaillerons ces deux solutions ainsi que les opportunités et conséquences attendues en Chine. Enfin, nous présenterons un modèle économétrique qui expliquera les émissions de carbone par tête en fonction de la diversification, du niveau de technologie et de la consommation d’électricité par tête.

Vous êtes ici : VSE 183-184 Amélioration de l'efficacité énergétique et environnement en Chine