Font Size

Cpanel

VSE 183-184 - Vie et Sciences de l'Entreprise

La théorie de la structuration : quel éclairage pour le contrôle des organisations

Résumé :

Un ensemble de chercheurs s’accorde à penser que la théorie de la structuration est efficace pour décrire le fonctionnement des organisations et pour diagnostiquer ou expliquer les problèmes que rencontrent les organisations concrètes. La théorie de la structuration, issue des travaux de Giddens, présente de nombreux apports intéressant à la fois l’organisation et l’individu. Ce modèle très souvent considéré à portée macro-sociale présente l’intérêt de pouvoir décrire l’individu et l’organisation, l’institution et l’entrepreneur, le phénomène de routinisation et les mécanismes du changement organisationnel, les aspects politiques et structurels de l’organisation. Cependant, La fécondité de ce courant théorique ne doit pas occulter sa difficulté opératoire dans le champ des sciences de gestion.
L’objet de cet article a justement pour objet d’explorer les principales modalités opératoires déjà exploitées et proposer une articulation autour de courants théoriques connexes complémentaires dont l’objet est d’éclairer le contrôle des organisations.

Mots clés : Théorie de la structuration, contrôle de gestion, pilotage des organisations, changement organisationnel

Abstract:

A group of researchers agrees in thinking that the Structuration Theory is suitable for describing how these organisations operate, and to diagnose or explain the problems met by concrete organisations. The Structuration Theory has many contributions that are of interest both to the organisation and to the individual.  This model can be used to explain the market and the organisation, the institution and the entrepreneur, the explicit and implicit rationalisation, corporate governance and organisation, political and social aspects of the organisation. The productiveness of this theoretical stream doesn’t hide its operational issue in management science.
By the way, the aim of this article is to present the main operational forms that relate to complementary theories whose purpose is to contemplate the management control of the organizations.

Keywords : Structuration theory, management accounting, management of organizations, organizational change

INTRODUCTION

La théorie de la structuration sociale intéresse les sciences de gestion dans la mesure où elle propose un cadre d’analyse fécond intégrant simultanément la structure et l’individu, l’action et l’interaction dans un mouvement dynamique. Son positionnement original lui permet de considérer l’entreprise, l’organisation, non pas comme un lieu figé où la structure formelle agit comme une contrainte, mais comme un lieu en mouvement, un lieu de construction, de structuration, un lieu en mouvement perpétuel. La théorie de la structuration instruit ainsi de façon pertinente le champ des sciences de gestion car elle propose un prisme innovant s’intéressant notamment aux processus organisationnels dans leurs aspects complexes intégrant actions, acteurs compétents et mécanismes structurels. Elle présente également l’intérêt d’avancer des propositions de compréhension des changements organisationnels à travers les interactions  des acteurs au sein des organisations.
Mais une théorie ne peut présenter un intérêt que si elle mobilise des critères permettant de l’ancrer dans les faits empiriques et permettant une opérationnalisation des concepts. Celle agencée par Giddens ne peut ainsi être retenue que si elle propose un lien direct et évident avec les faits empiriques, les actions, décisions ou constructions générées par les managers. Or la théorie de la structuration n’a été que rarement confrontée à des situations concrètes en sciences de gestion en raison de son origine macro-sociale. L’objet de cet article consiste justement à proposer une opérationnalisation de la théorie de la structuration et à l’illustrer à travers une recherche longitudinale et contextuelle dans le domaine du contrôle organisationnel hospitalier.

Vous êtes ici : VSE 183-184 La théorie de la structuration : quel éclairage pour le contrôle des organisations