Font Size

Cpanel

VSE 174-175 - Vie et Sciences de l'Entreprise - Intelligence Economique et Performance

L’agilité stratégique : une question de dispositif intelligent

Résumé
Depuis une dizaine d’années, les chercheurs et les praticiens qui travaillent sur la maîtrise de l’information stratégique prennent pour référent un cadre d’analyse et d’organisation appelé cycle du renseignement (ou « intelligence cycle »). La philosophie du système est celle du maillon faible. Quel que soit son domaine d’application, ce cycle permet d’optimiser la chaîne besoins – collecte – traitement - diffusion qui permet de générer des connaissances utiles à la prise de décision et à l’obtention d’un avantage concurrentiel ou stratégique. Cependant, plusieurs cas incitent à relativiser l’apport de ce cycle, ou plus exactement, sa prééminence. En prenant appui sur trois cas d’école – les attentats du 11 septembre 2001, l’échec de la candidature parisienne à l’organisation des JO 2012 et la prise de contrôle d’Havas par Vincent Bolloré -, nous montrerons que la pertinence de ce cycle tactique n’a de sens que pris dans un schéma de niveau stratégique : la boucle Observation – Orientation – Décision – Action. Cette boucle OODA nous amène alors à penser la maîtrise de l’information stratégique en termes de couple agilité/paralysie.

ABSTRACT

For ten years, the researchers and the experts who study the management of strategic information take for referent a framework called the intelligence cycle. Whatever its applicability, several cases encourage to relativize the efficiency of this cycle. By taking support on three academic cases, we will show that the relevance of this tactical cycle has direction only taken in a strategic diagram of level: the OODA loop (Observation - Orientation - Decision - Action.) This OODA loop leads us to think the control of strategic information in term of agility and paralysis.
Vous êtes ici : VSE 174-175 L’agilité stratégique : une question de dispositif intelligent